Gestion domaine public

Matériaux bitumineux coulés à froid : étalonnage du matériel de mise en oeuvre

Résumé :

Les Matériaux Bitumineux Coulés à Froid (MBCF) constituent une technique importante de l’entretien des chaussées. Ils sont largement employés sur les réseaux communaux et départementaux et plus occasionnellement sur le réseau national et autoroutier.

Les MBCF restaurent les caractéristiques d’imperméabilité et d’adhérence de la chaussée. Ils peuvent être utilisés pour tous types de trafic par les gestionnaires de ces patrimoines routiers.
Environ 50 millions de m2 sont appliqués annuellement sur l’ensemble du réseau routier français.

Lors de l’exécution de ces chantiers, il est nécessaire de contrôler la conformité de composition et de dosage du mélange qui impactent directement la durabilité du produit.

Du fait de l’évolution technique des machines de mise en œuvre, les méthodes de contrôle actuelles peuvent être remplacées par des techniques plus précises, plus rapides et présentant moins de risques pour le personnel.

En effet, aujourd’hui, le mode d’échantillonnage en vue de la détermination de la teneur en liant et de la granulométrie du mélange décrit dans la norme NF EN 12274-1 (Matériaux Bitumineux Coulés à Froid - Méthode d’essai - Partie 1 : Matériau d’échantillonnage de matériaux bitumineux coulés à froid) est reconnue comme dangereuse pour les opérateurs, non adaptée aux machines actuelles et pas suffisamment représentative des conditions de fabrication.

Dans ce contexte, le contrôle de la composition du MBCF pourrait maintenant s’exécuter par une méthode indirecte de calcul à partir des quantités de matières consommées. Lesquelles sont enregistrées par les automates des machines de mise en œuvre dûment étalonnées.

Par ailleurs, la norme européenne EN 12274-6 (Matériaux Bitumineux Coulés à Froid - Méthode d’essai - Partie 6 : Taux d’épandage) permet d’utiliser les enregistrements des matériels de mise en œuvre pour le calcul du taux surfacique d’épandage moyen du MBCF sur une section définie.

Cette démarche a d’ailleurs été intégrée dans le nouveau fascicule 26 du Cahier des Clauses Techniques Générales (CCTG).

Cependant, il n’existe pas à ce jour de méthode d’étalonnage harmonisée et unifiée au niveau de la profession routière française permettant de justifier de la précision des données fournies pour appliquer cette méthode.

Pour mettre en œuvre cette démarche, un groupe de travail a été mis en place réunissant l’ensemble des parties prenantes identifiées, et notamment la Commission de Normalisation des Revêtements Superficiels (CNRS) et la Commission de Normalisation des Matériels (CNM).

Les conclusions de ce groupe de travail se sont concrétisées par la rédaction de cette note d’information, permettant d’établir des procédures d’étalonnage, de suivi métrologique ainsi que les critères de conformité.

Téléchargez la "Note n°39 - Maîtrise de la qualité des matériaux bitumineux coulés à froid : étalonnage du matériel de mise en oeuvre"

Social & Newsletter

© 2018 Ensemble 77. Tous droits réservés.Design & Développement Gemeline Design

Search