Guide

Excédents et coproduits de carrières

Auteur : FRTP Normandie - UNICEM - IDRRIM - MATERRIO

Année : Septembre 2019

Résumé :

La région normande est fortement productrice de granulats naturels que ce soit d’origine éruptive, sédimentaire ou alluvionnaire.

Cette production génère:

  • d’une part des matériaux excédentaires à caractère industriel,
  • et d’autre part des coproduits issus des processus d’extraction (découverte, scalpage, etc…).

Les matériaux excédentaires proviennent d’un déséquilibre entre la production et la vente des produits élaborés. Ils présentent des caractéristiques intrinsèques souvent normalisées et font l’objet d’un calibrage et d’un contrôle de production suivi. Ils présentent ainsi une homogénéité de composition et de comportement très stable dans le temps.

A titre d’exemple les surplus de production de sables de roches massives ou alluvionnaires sont identifiés comme matériaux excédentaires de carrière du seul fait de l’inadéquation entre les besoins pondéreux liées aux formulations des matériaux élaborés (béton, enrobés, enduits, ECF).

Les coproduits cités dans le présent manuel sont inhérents aux différents processus de fabrication de granulats. Leurs caractéristiques géotechniques les associent à la classification des sols.

Ces deux types de matériaux peuvent donc être employés, pour une majeure partie d’entre eux, sans traitement complémentaire à condition d’exploiter au mieux leur spécificité et propriétés associées au regard des coûts de production. Méconnus des décideurs, ces matériaux peuvent s’avérer le meilleur compromis technico-économique dans le cadre de la prise en compte du coût global des ouvrages.

Pour les excédents, on peut avancer les avantages induits suivants :

  • Des caractéristiques environnementales, de composition et de comportement reconnues et encadrées par des normes
  • Optimisation des conditions de mise en œuvre, en référence au caractère industriel de ces matériaux
  • Prise en compte des paramètres physiques des matériaux, comme la masse volumique en place, souvent très favorable pour ces matériaux
  • Comportement à long terme maîtrisé.

On peut associer aux coproduits, les avantages suivants :

  • Disponibilité en quantité
  • Homogénéité des matériaux
  • Caractérisation et utilisation codifiées par la norme NF P11-300 [N1]
  • Faible coût.

Ces éléments montrent tout l’intérêt de mettre en œuvre une réflexion, lors de l’élaboration des projets d’ouvrages, quant à la possibilité d’emploi de ces matériaux.

EXEMPLES D'EXCÉDENTS DE CARRIÈRE

  • LES COUPURES INTERMÉDIAIRES DE GRAVILLONS élaborés comme la coupure 4/6 mm
  • LES SABLES 0/2 mm et 0/4 mm
  • LES SABLES FINS / sablons issus de carrières alluvionnaires

EXEMPLES DE COPRODUITS

  • GRAVES DE SCALPAGE 0/D (D<50 mm) plus ou moins propres au sens géotechnique du terme
  • LES PRODUITS DE DÉCOUVERTE
  • LES FINES DE LAVAGE

Ces matériaux représentent environ « 80% » des matériaux identifiés comme excédents et coproduits de carrière.

Ce guide a été validé par le groupe spécialisé "Matériaux granulaires" du Comité Avis de l'IDRRIM 

Téléchargez le "Manuel 3 - Matériaux alternatifs en infrastructures - Excédents et coproduits de carrières"

Social & Newsletter

© 2018 Ensemble 77. Tous droits réservés.Design & Développement Gemeline Design

Search